Trop souvent négligée dans les premières années d’activité, la protection ainsi que la prévoyance (individuelle et familiale) du Travailleur Non Salarié (TNS), au-delà des cotisations obligatoires est à mettre en place au plus tôt.

Un acte de gestion responsable et incontournable :

  • S’assurer d’une couverture en Indemnité Journalière, capable de faire face aux charges incompressibles de son activité professionnelle en cas d’accident et d’hospitalisation,
  • Prévoir un capital décès suffisant pour protéger ses proches en cas de décès (maladie ou accident)

Les conséquences d’une non prise en charge de cette problématique, au sein de son activité professionnelle, peuvent être dramatiques.
Lorsque j’aborde cette question avec des dirigeants où des indépendants, j’entends souvent cette même réponse :

« Oui j‘y pense, mais cela a un coût et de fait, ce n’est pas ma priorité actuelle…. J’ai déjà trop de charges à assumer… »

Si ce n’est que cette protection est souvent beaucoup plus abordable qu’on ne le pense généralement.
Aussi, je ne peux que vous conseiller de demander des devis pour tarifier cette protection, pour ensuite définir concrètement vos possibilités d’y souscrire.
Dans le cadre de la loi Madelin, les travailleurs non salariés peuvent englober la prévoyance et la retraite par capitalisation dans des limites financières non négligeables.

N’hésitez pas à nous contacter pour étudier ces questions !